Congrès 2016
Le bien-être et le processus d’autorité

André Carel

Gilles Catoire

Jeanne Defontaine

François Richard

Congrès 2015
Analyse de la pratique un outil précieux pour le soin
Groupe, couple, famille, institution

Jeanne Defontaine

Paméla Frask

Bernard Voizot

Congrès 2014
Visages de Narcisse, séduction et perversion

Albert Ciccone

André Carel

Congrès 2013
Paul Claude Racamier, une pensée vivante pour la clinique dʼaujourdʼhui

Simona Taccani

M. Hurni et G. Stoll

Jeanne Defontaine

André Carel

L’esprit des soins

G. Catoire

P.  Sainte Marie

B. Voizot

Rapport du congrès

Congrès 2012
Construire ensemble. Liens premiers, familles, institutions

Pierre Delion

Gilles Catoire

Dominique Amy

Véronique Lemaitre

Rapport du congrès

Congrès 2011
Dynamiques et souffrances institutionnelles

André Carel, Traiter la crise institutionnelle : du dedans et du dehors

Congrès 2010
Le traumatisme dans l’institution et dans la famille

Extraits de l’intervention de Marie Dominique Amy

Extraits de l’intervention de Véronique Lemaître

Extrait de l’intervention de Janine Altounian

Congrès 2009
Paradoxalité-transitionalité

Extraits de l’intervention de Steven Wainrib

Congrès 2008
Les formes de l'amour en famille et l’incestualité

André Carel

Congrès 2007
Le narcissisme et ses dérives

Maryse Lebreton

Congrès 2006
Le sacrifice

Colloque 2006
Clinique du transfert familial

Congrès 2005
Peut-on survivre en protection de l’enfance ? Travail clinique et social

Congrès 2016
Le bien-être et le processus d’autorité

1er et 2 octobre 2016
Asiem, 6 rue Albert de Lapparent, 75007 Paris

Argument

Le terme « bien-être » convoque tout d’abord l’idéal, inatteignable, voire l’idéologie et le marketing, ou bien le déni du mal-être et du malaise.

Il évoque ensuite la recherche incessante du mieux-être et le plaisir du fonctionnement du corps et de la psyché, selon des formes en métamorphose permanente, dès le temps des liens premiers. Le terme « autorité » fait surgir la menace de son excès ou de son insuffisance, alors que le processus d’autorité, en tant qu’il transmet et transforme le surmoi-idéal, apporte sa contribution à la croissance psychique.

Ces deux termes, « bien-être » et « autorité », désignent des ensembles processuels qui paraissent antinomiques alors qu’ils sont solidaires.

De plus, leur champ d’expression, conscient et inconscient, se déploie dans plusieurs espaces psychiques qui entrent en résonance réciproque, ceux des sujets, de leurs liens, du groupe famille générationnel, de l’institution et du socio-culturel. Comment les aléas de l’existence, les expériences traumatiques et les défenses qu’ils nécessitent, modifient-ils le processus d’autorité ? Comment comprendre les effets du dysfonctionnement de celui-ci sur la qualité de l’être et du vivre ensemble ? Comment le travail en séance, notamment familiale, peut-il éclairer ces problématiques et générer, en après-coup, des changements ?

Au fil de la clinique et de la théorie, focalisées sur l’articulation du bien-être et du processus d’autorité, nous rencontrerons diverses thématiques.

Co-excitation, intrication libido-destructivité, plaisir. Limites, différences, valeurs. Prohibition, tabou, interdit.

Connaissance, méconnaissance, reconnaissance. Actuel, histoire, engendrement. Je, tu, nous. Et bien d’autres...

Ce congrès se propose de commencer à explorer une telle complexité, en veillant à parcourir, dans les deux sens,n le gradient entre souffrance et croissance, singulières et collective.

Programme

SAMEDI 1er OCTOBRE (ouverture à 8 h)

MATIN
Présidente : Marie-Dominique Amy

  • 9 h-10 h 30. André Carel
    Croire au lien entre autorité et bien-être ! Au sacrifice de la raison ?
    Discutants : Danielle Goenaga-Bichel et Philippe Saielli
  • 10 h 45-11 h 15. Pause
  • 11 h 15-12 h 45. François Richard
    L’actuel malaise dans la culture.  Incidences sur le travail psychanalytique
    Discutant : Frédéric Missenard

APRÈS-MIDI
Président : Bernard Voizot

  • 14 h 30-16 h 00. Gilles Catoire
    Le psychothérapeute, la famille et l’autorité, de la rencontre à la séance
    Discutante : Marilys Bagnères
  • 16 h 00-16 h 30. Pause
  • 16 h 30-18 h 00. Ateliers
    1. Jean-pierre Caillot, Sabrina Arnault, philippe Saielli
     Atelier de sensibilisation au psychodrame psychanalytique de groupe  15 participants au maximum
    2. Anne Beaume, Élisabeth Dejouffrey, Benoit Elleouët, Marie Marrec-Marseille, Hélène Jambou, Alain Rannou
    L’autorité au service du soin ou bien détournée à des fins institutionnelles ?
    Discutant : Gilles Catoire
    3. Roger Lagueux, Maryse Lebreton
    L’expérience du groupe Balint
    15 participants au maximum
    4. Fiona Fretz-Tongue
    Comment nous avons joué à apprivoiser l’autorité en thérapie familiale
    Discutant : André Carel
    5. Marilys Bagnères
    La souffrance des équipes et le phénomène de paradoxalité
    Discutant : Bernard Voizot
    6. Élisabeth Lévy
    Construction du cadre en psychanalyse familiale avec enfants en bas âge, construction d’une figure d’autorité bienveillante
    Discutant : Frédéric Missenard

DIMANCHE 2 OCTOBRE

MATIN
Présidente : Élisabeth Lévy

  • 9 h-10 h 30. Jeanne Defontaine
    Quand la sphère privée est infiltrée du mal-être social : une relation mafieuse dans un couple
    Discutant : Jean-Pierre Caillot
  • 10 h 30-11 h. Pause
  • 11 h-12 h 30. Bernard Voizot
    « Gouvernance » et « bien traitance » en institution
    Discutant : Marie-Dominique Amy
  • 12 h 30-13 h. André Carel
    Conclusion

Intervenants

  • Marie-Dominique Amy : Psychologue clinicienne, psychanalyste, fondatrice et past présidente de la CIPPA, membre du CPGF
  • Sabrina Arnault : Psychologue clinicienne, psychanalyste, membre CPGF
  • Marilys Bagnères : Psychologue clinicienne, membre CPGF
  • Anne Beaume : Infirmière
  • Jean-Pierre Caillot : Psychiatre, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre cofondateur du CPGF
  • André Carel : Psychiatre, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre de la SEPEA, président du CPGF
  • Gilles Catoire : Pédopsychiatre, psychanalyste, membre du CPGF
  • Jeanne Defontaine : Psychanalyste, membre titulaire de la SPP, docteur en psychopathologie clinique et psychanalyse, professeur certifié de philosophie, membre du CPGF
  • Élisabeth Dejouffrey : Pédopsychiatre
  • Benoit Elleouët : Infirmier
  • Fiona Fretz-Tongue : Psychologue, psychothérapeute FSP, service de psychiatrie et psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent. Fondation de Nant, Vevey, Suisse
  • Danielle Goenaga-Bichel : Psychologue, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre du CPGF
  • Hélène Jambou : Pédopsychiatre, Rennes
  • Roger Lagueux : Psychologue clinicien, psychanalyste, thérapeute familiale, membre de la SMB, responsable du collège de formation/perfectionnement des leaders à la SMB, membre du CPGF
  • Maryse Lebreton : Psychologue clinicienne, membre du CPGF
  • Élisabeth Lévy : Psychologue, psychanalyste, membre adhérent de la SPP, membre du CPGF
  • Marie Marrec-Marseille : psychologue, CHGR Rennes
  • Frédéric Missenard : Psychiatre, psychanalyste, membre de l’APF, membre du CPGF
  • Alain Rannou : Psychiatre, membre adhérent de la SPP
  • François Richard : Psychologue, psychanalyste, membre titulaire de la SPP, professeur de psychopathologie à l’Université Paris 7 Denis Diderot, codirecteur de la revue Adolescence
  • Philippe Saielli : Psychanalyste, maître de conférences à l’université de Valenciennes, membre du CPGF
  • Bernard Voizot : Psychiatre, psychanalyste, membre titulaire de la SPP, membre du CPGF

CIPPA : Coordination Internationale entre Psychothérapeutes Psychanalystes s’occupant de personnes avec Autisme – CPGF : Collège de Psychanalyse Groupale et Familiale – FSP : Fédération Suisse des Psychologues – SEPEA : Société Européenne pour la Psychanalyse de l’Enfant et de l’Adolescent – SMB : Société Médicale Balint – SPP : Société Psychanalytique de Paris